•  

    17/01 Le Faouët (56) Au pieds de Ste Barbe

    24/01 Beauvoir sur Mer (85) Le Skipper

    01/02 Trémargat (22) Tremargat Kafe

    07/02 Rouen (76) Le Petit bar Chez Gigi

    08/02 Lieurey (27) Foyer rural ( + 100 Raisons/Denis Badia)

    01/03 Plonéour Lanvern (29) Le Daniel’s pub

    04/03 Villeneuve d’Aveyron (12) Ferme de Mauriac ( + Camille et les Morbacks/Nuisance sonore)

    05/03 Toulouse (31) La Mécanique des Fluides (Asso Kartier libre)

    06/03 Marmande (47) Buffet de la Gare ( + La Guêpe écrasée)

    07/03 Cadillac en Fronsadais (33) La Table Gourmande

    15/03 Marennes (17) La Bigaille ( + Les Bayrouriers noirs)

    21/03 Montreuil (93) Bar des Sports

    22/03 Paris 20ème Le 96

    29/03 Nantes (44) Le Chat noir

    04/04 Blanzy (71) Le Coquillage ( + Bonheurs inutiles)

    05/04 Tournus (71) La Canebière ( + Bonheurs inutiles)

    12/04 Scaër (29) Le Gains’bar

    18/04 Soullans (85) La Yole ( + Ban Al)

    19/04 Héric (44)

    25/04 Beauvoir sur Mer (85) Le Skipper

    26/04 Bressuire (79) Parking Bocapole ( + Brice et sa pute/ ?)

    30/04 Nyon (Suisse) La Kalach Nik Keuf

    01/05 Genève (Suisse) Jours de Mai Parc des Bastions

    02/05 St Imier (Suisse) L’Espace noir

    03/05 Oye et Pallet (25) La Gouille

    08/05 Lille (59) 3, rue de la Renaissance

    09/05 Vierves sur Viroin (Belgique) Le Cheval déchainé ( + Gare au Gorille)

    10/05 Le Quesnoy (59) Le Cactus ( + Contingent anonyme/Les Fumiers/Les n’enfants perdus)

    16/05 Rennes (35) Le 1675

    17/05 Nantes (44) L’Ivresse

    23/05 Landerneau (29) Le Central

    24/05 Nozay (44) L’Oeileseul

    25/05 Guilers (29) Ferme de Keralan

    31/05 Louargat St Eloi (22) Le Commerce One year fest ( + Tchik it up/Ewen et l’atelier clandestin/Bob et Flanaghan/Lokalarash)

    06/06 Paris 20ème Le 96

    07/06 Dijon (21) Les Tanneries

    12/06 Toulouse (31) Le Petit Bouchon

    13/06 Bayonne (64) Le Bab café

    14/06 Pau (64) Local CNT/AIT

    15/06 St Martial (33) Zéphirin

    20/06 La Flocellière (85) Le Moulin du Rock ( + Joame/Les Alyernos/Jenny/Diva Loca)

    21/06 Notre Dame des Landes (44) Les Ardillières

    26/06 Mérignac (33) Le Percu-Lture

    27/06 Encausse les Thermes (31) Le Comptoir

    28/06 Le Crès (34) Le KJBi ( + Black Puppets)

    04/07 Spézet (29) Ty Cozh ( + Bernez Tangi)

    05/07 Le Faouët (56) Aux pieds de Ste Barbe

    11/07 Châteaubriant (44) La Charrue étoilée

    12/07 Mamers (72) La Rotonde

    14/07 Paris 20ème Turku/Amsterdam Bal antinational (+ Skattertones)

    19/07 Plounéour Menez (29) Keryel Festival des Marioles ( + L’Alerte rouge/Schock/Litovsk)

    26/07 Bressuire (79) Le Discret

    01/08 St Servais (22) Atelier Trusch

    08/08 Nozay (44) L’Oeileseul ( + Céline Caussimon)

    09/08 Carhaix (29) Le P’tit bar

    15/08 Landeda L’Aber Wrac’h (29) L’Escale

    25/08 Ploumoguer (29) Les lundis de Ploumoguer

    05/09 Nantes (44) La Rumeur ( + On the Rag)

    06/09 Le Theil de Bretagne (35) Le Papier Buvard

    13/09 Plonevez du Faou (29) Fête "Kernevez Bouglione"

    19/09 St Renan (29) L’Odyssée ( + L’Alerte rouge)

    21/09 Noeux les Mines (62) MJC ( + Pat Kebra/Bonheurs Inutiles/Fossoyeurs Septik)

    27/09 St Herblain (44) 4, rue des Compagnons ( + Doc Arvan)

    04/10 St Hilaire de Chaléon (44) La Motte aux cochons ( + Ban Al/100% pur jus)

    10/10 Rennes (35) Le 1675 ( + Bernez Tangi)

    11/10 St Péran (35) La Fontaine

    16/10 Dijon (21) Le Black Market

    17/10 Oye et Pallet (25) La Gouille

    18/10 Blanzy (71) Le Coquillage

    25/10 Scaër (29) Le Gains’bar

    30/10 Toulouse (31) Le Tigre

    31/10 Encausse Les Thermes (31) Le Comptoir ( + Jason)

    01/11 Frontignan (34) Le Pic Nic

    06/11 Rennes (35) L’Artiste assoiffé

    07/11 Montreuil (93) Le BDS

    08/11 Paris 20ème Le 96 (Bd de Charonne)

    15/11 Plonévez du Faou (29) Le Pronostic

    22/11 Santec (29) Le Velvet Café

    05/12 Héric (44) Le Haut Fay ( + Egoïne en feu)

    06/12 Nantes (44) Le chat noir ( + Doc Arvan)

    12/12 Spézet (29) Le Ti Kozh

    13/12 Le Faouët (56) Aux Pieds de Ste Barbe

    18/12 Toulouse 31 Le Communard

    19/12 Sète (34) Le Concept

    20/12 Roujan 34 Les Anartistes

    21/12 Sainte Foy la Grande 33 Le Chai

     

     

     


  • 1er décembre

    LA DEMOCRATIE OU LA CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCEE ? (Billet d’humeur du Prince Ringard)

    JEAN MARINE (LE PEN) OU PAUL BISMUTH (SARKOZY) ?

    Ce n’est plus une surprise et les électeurs auront le choix entre la peste et le choléra. L’extrême droite lepéniste contre l’ultra droite sarkoziste, ce duel vous est offert par les couillons du PS, on peut dire que Hollande, Valls, Ayrault ont bien fait les choses, on a le droit d’être con mais à ce point c’est à peine croyable. Que dire de plus devant ce naufrage ? Pour la démocratie c’est la chronique d’une mort annoncée et par les temps qui courent, les culs qui traînent et les couilles qui pendent ce n’est pas une illusion d’optique mais une réalité. Depuis 1981 la pseudo gauche socialiste à tout fait pour en arriver là. Aujourd’hui une douzaine de députés de l’ultra droite demandent la supression des collectifs antifascistes et ils considèrent que le FN est un parti comme les autres. Etre antifasciste aujourd’hui comme hier, c’est vital et c’est la seule réponse valable en face du racisme, de l’antisémitisme et de l’ignorance.

    Nos concerts de décembre : 05/12 Héric (44) 06/12 Nantes (44) Le Chat Noir 12/12 Spézet (29) Le Ti Kozh 13/12 Le Faouët (56) Aux Pieds de Ste Barbe 18/12 Toulouse (31) Le Communard 19/12 Montpellier (34) Soutien CNT/AIT 20/12 Roujan (34) Les Anartistes 21/12 Sainte Foy La Grande (33) Le Chai "Croquette Party"

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots.

     

    4 novembre

    Quimper : la peste brune s’invite en Cornouaille

    31 octobre 2014

    Des antifascistes de Quimper nous ont envoyé les informations suivantes :

    Samedi 25 octobre, un conglomérat d’organisations d’ultra-droite a pu, grâce à la protection d’un imposant dispositif policier, parader dans les rues de Quimper pour y proférer sans retenue ses idées haineuses et islamophobes. Cette marche intervient seulement une semaine après une série d’agressions racistes dans le centre-ville. Tandis que la presse locale multiplie les intox et cherche une fois de plus à mettre fascistes et antifascistes dos-à-dos, voici quelques précisions sur les récents événements qui ont marqué la “Belle Endormie”.

    Bas les masques pour les prétendus skinheads apolitiques

    Tout récemment, les terrasses des bars de la ville ont été le théâtre de violences racistes à 2 reprises en l’espace de 24h. Au Ceili, un pub irlandais très populaire, 5 à 10 crânes rasés ont verbalement agressé un jeune homme car celui-ci était noir. Les clients présents ont fait preuve d’une solidarité exemplaire en s’interposant, une rixe a alors commencé. Après avoir causé beaucoup de dégâts matériels, les racistes ont été mis en fuite et certains d’entre eux ont été clairement identifiés comme faisant partie d’une bande qui a déjà fait parler d’elle sur Quimper.

    Originaires de Douarnenez et se prénommant Tom, Billy, Ségolène, Arthur, ce sont des soi-disant skinheads apolitiques qui ont pignon sur rue (un tattoo-shop au pied du Frugy) et qui sévissent depuis plusieurs années. Leur dérive idéologique a commencé par leur prise de position en faveur du crypto-fasciste Ronan Breizh Wankers à la fin des années 2000. A ce moment leur activité n’avait qu’une dimension virtuelle, par des tentatives de menaces et d’intimidations, traquant leurs ennemis désignés sur des forums ou les harcelant sur Facebook.

    En juin 2012, ils passaient au niveau supérieur, en se rendant complices du lâche passage à tabac d’un musicien de rue qui portait un badge du SCALP, par 6 à 8 néo-nazis vendéens (les mêmes qui ont commis des agressions racistes à Nantes cette année). Ils ont aussi été impliqués dans des escarmouches au cours de plusieurs événements culturels tels que le Festival de Cornouaille ou lors de manif’ bretonnantes. A chaque fois que ces petites frappes quimpéroises décident d’inviter leurs copains nazillons des autres villes, c’est l’occasion de se croire dans les années 1980, traîner en bande et jouer les terreurs. Dans une relative impunité, puisque la police préfère fournir de pâles excuses pour nier le caractère idéologique de leurs actions.

    Pourtant, la plupart des autres skinheads de Quimper leurs ont déjà tourné le dos depuis un moment. Très courageux, ils se sont également choisi comme victimes de très jeunes skins qu’ils cherchent à embrigader dans le camp nationaliste en leur imposant divers rituels d’humiliation, tels que des claques ou du racket de vêtements. Mais dès que le rapport de force n’est pas en leur faveur, ces fachos refoulés affirment être de simples apolitiques, se cachant derrière un badge Trojan ou un t-shirt Angelic Upstarts pour se dédouaner des accusations qui les visent. Argument peu solide, sachant qu’ils sont aussi à l’origine de la page Facebook “Smash the reds – Quimper”, créée début 2014, et des tags néo-fascistes et haineux (« Soutien à Esteban » et « Crève antifa » par dessus des graffitis à la mémoire de Clément Méric) qui apparaissent régulièrement, dans ce même quartier où ils ont dernièrement commis des violences racistes. L’écran de fumée de la “provoc” étant désormais dissipé, la plèbe quimpéroise est aujourd’hui avertie et vigilante. Bas les masques, les seuls activistes d’extrême-droite présents à Quimper se trouvent être ces « apos »…

    Képis + Nazis = Love

    Cette extrême-droite purement “de rue” fait écho, à une semaine d’intervalle, à l’extrême-droite institutionnelle, dans le contexte d’un campagne islamophobe menée par Claudine Dupont-Tingaud, en raison d’un projet de construction de mosquée à l’initiative de la communauté turque musulmane. Au mépris de la démocratie et de la laïcité, avec la haine raciale et le prosélytisme religieux pour seuls moteurs, c’est toute la fachosphère bretonne qui a répondu à l’appel de ce week-end. Alors que la communauté turque musulmane est présente depuis près d’un demi-siècle et que les différents courants religieux y coexistent sans problème, l’extrême-droite cherche à attiser la haine et diviser le peuple quimpérois en désignant l’islam comme une menace au patrimoine breton. La ville dispose d’une gigantesque cathédrale et d’innombrables églises et chapelles, mais pour ces adeptes d’une “laïcité préférentielle”, une mosquée avec un minaret sans appel à la prière et financée uniquement par les pratiquants, c’est un signe avant-coureur du « Grand Remplacement » (en fait, le seul remplacement est celui d’une mosquée déjà existante pour des raisons de manque d’espace).

    La manif’ “Quimper Résistance” était un beau cocktail des pires émanations de l’extrême-droite française et bretonne. Aux côtés du Parti de la France et d’une poignée de vieux bourgeois, catholiques intégristes ou nostalgiques de l’Algérie Française, défilaient les boneheads de Adsav, du Bloc Identitaire ou encore de Nouvelle Aurore. Entre slogans haineux et références à Charles Martel, l’affirmation de “On est chez nous” était quelque peu hilarante de la part d’un cortège qui n’aurait pas dépassé la vingtaine si des soutiens des départements voisins n’étaient pas venus en masse.

    Au même instant, place Terre-aux-Ducs, se déroulait un rassemblement d’opposition, pour le vivre ensemble et la laïcité, contre l’intolérance, le racisme et le fascisme. Celui-ci a rassemblé entre 100 et 150 personnes, ce qui est un franc succès dans une ville de la taille de Quimper. Il est d’ailleurs déplorable que la presse locale ai insisté sur la présence de partis et organisations politiques car il s’agissait avant tout d’un événement unitaire, la plupart des gens étant venus à titre individuel. Souhaitant faire barrage à la marche néo-nazie, une trentaine de copains et copines, jeunes et moins jeunes, ont quitté la place Terre-aux-Ducs pour former un black bloc. La manif’ anti-mosquée a été rencontrée aux abords des Halles et la confrontation a été brève, puisque la BAC s’est interposée dès l’approche des antifascistes, qui ont dû reculer sous la menace des flashballs et des gazeuses. Protégée par la police, une poignée de fafs à cru intelligent de tenter une charge, qui s’est étouffée aussitôt. Après quelques jets d’oeufs périmés et de fumigènes, l’escarmouche a rapidement pris fin avec l’intervention des gardes mobiles.

    Ceux-ci ont activement quadrillé les rues piétonnes du centre-ville afin de barrer tout accès aux antifas vers la place St-Corentin, ce qui a permit aux fachos d’y faire leur loi. S’étant fait gardes du corps d’authentiques néo-nazis sous prétexte de manifestations déclarées ou non-déclarées, les autorités ont bien entendu été applaudies et copieusement arrosées d’insultes.

    Leur acharnement a finalement poussé le cortège antifasciste à se disperser. Histoire de terminer en beauté, aux alentours de 14h, un bonehead issu d’un groupe provenant de Nantes a été arrêté sur la place de la Résistance. après avoir frappé un mineur suite à un échange d’insultes. Jamais lassé de débiter des atrocités légalement répréhensibles, le site nazillon Breiz Atao a publié une liste de photos des “traitres pro-islam” et incite à la délation afin d’identifier les personnes ayant pris part au rassemblement antiraciste…

    La culture bretonne s’est toujours caractérisée par le goût du voyage et l’amitié avec d’autres cultures partout dans le monde ; une dérive xénophobe dans nos contrées ne serait qu’une insulte à l’histoire de notre peuple. S’il y a bien une défiguration de notre culture à dénoncer, ce n’est pas l’islam qui est à pointer du doigt mais bien l’extrême-droite, connue depuis longtemps pour se réapproprier d’authentiques symboles celtes et nordiques. Pour exemple, la croix celtique écourtée où encore le moins connu Kroaz Du, premier drapeau de la Bretagne, que les fascistes parisiens utilisèrent pour accueillir les troupes nazies à leur arrivée dans la capitale. “Breiz atao” est une expression péjorative désignant quiconque collaborait avec les nazis dans l’espoir d’obtenir l’indépendance de la Bretagne. Sous l’Occupation, on appelait “Breiz atao” ces miliciens qui assassinaient ou dénonçaient des membres de la Résistance. Dans le maquis breton, un dicton disait “Breiz atao, tout juste bon pour une balle”.

    Des antifascistes de Quimper 

     

    28 octobre

    PENDEZ LES HAUT ET COURT (Billet d’humeur du Prince Ringard)

    Ayant suffisament de papier pour me torcher le cul, je n’ai pas acheté le livre de Zemmour (Le suicide français). La petite crotte fachisante rejoint dans la pensée profonde les merdes soraliennes, dieudonistes ou lepénistes. Toutes ces boules puantes imprégnées de racisme envahissent les médias et polluent les tronches. Zemmour défend le régime de Vichy et il en profite pour revisiter l’Histoire à la manière d’un gros con qui ne sait pas ce qu’il fait mais qui sait très bien où il va. Au bout de sa logique il y a le prix Nobel de la paix pour Pétain ? A part ça les "sans-dents" se battent pour survivre, quant au trio de branquignoles : Hollande, Valls et Macron, il est à la démocratie ce que Johnny Halliday est à la théorie sur la relativité. Les pilotes d’ Air France sont en grêve, je vous demande une minute de silence pour ces pauvres miséreux qui ne gagnent que dix mille euros net par mois pour trois jours de boulot par semaine. Par les temps qui courent, les culs qui traînent et les couilles qui pendent, tout ceci n’est pas banal. Pour ceux que ça interresse (et pour les autres masos) nous serons en concert, le 01/11 à Frontignan (34), le 06/11 à Rennes (35,) le 07/11 à Montreuil (93), le 08/11 à Paris 20ème, le 15/11 à Plonévez du Faou (29) et le 22/11 à Santec (29). Un autre livre est en préparation : "L’Indien suivi de Jef" et nous allons bientôt enregistrer un nouvel album qui se nommera "70" parce qu’en janvier 2016 j’aurai soixante dix ans au compteur de ma mégalo et je n’ai pas fini de faire chier les cons et autres fascistes du même métal. Ce sera tout pour aujourd’hui.

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots.

     

    7 octobre

    Solidarité avec notre camarade Lucie, violée par un fasciste ! par OC Futur Rouge

    « Salope de gauchiste, pute d’antifa »

    C’est ce qu’a dit un militant fasciste à notre camarade Lucie, pendant qu’il la violait, le 9 d’aout 2013, dans la rue, alors qu’elle était à une soirée. Pour protéger notre camarade, nous protégerons son anonymat. Nous ne donnerons pas plus de précisions, ni nom, ni localité et nous vous demandons de respecter ce choix nécessaire. C’était clairement une attaque ciblée contre une militante antifasciste dont l’objectif était de briser le développement d’une activité antifasciste dans sa ville en la brisant elle. Ce qui a doublement échoué. C’était aussi un message adressé à l’ensemble des militant-e-s antifascistes de l’Etat français. C’est son choix de dénoncer le crime dont elle a été victime et ce choix est une autre preuve de son courage exemplaire que nous saluons. Notre camarade souffre de séquelles physiques à vie.

    Un viol, c’est un crime. Un viol commis par un fasciste, pour des raisons politiques, c’est un crime fasciste et sexiste.

    Nous réaffirmons notre solidarité avec les victimes de violences et de crimes fascistes de part le monde, crimes desquels l’Etat français est solidaires et complice. L’armée s’est faite une spécialité de l’exportation de ses savoirs faire contre-insurrectionnels, l’Etat français n’a jamais reculé devant les crimes de masse, notamment contre les femmes, pour maintenir sous le joug impérialiste les populations des pays qu’elle domine. Nous réaffirmons notre solidarité avec les victimes de la répression fasciste dans l’Etat français et leurs camarades, répression fasciste qui est allée en 2013 jusqu’au meurtre.

    Nous n’avons pas honte. La honte, elle est là pour nous faire taire. Aucun-e survivant-e ne peut être tenu-e pour responsable de la barbarie du système capitaliste et patriarcal. C’est cette société qui est une honte. C’est un message de solidarité à toutes les victimes d’agressions sexistes que nous souhaitons porter. Nous refusons de considérer comme sali-e-s ou dégradé-e-s les survivant-e-s de violences sexuelles. Ce sont des camarades à part entière, des combattantes. Ce sont les agresseurs qui sont salis et dégradés.

    Plus d’un an pour dénoncer un crime fasciste…

    Il nous aura fallu plus d’un an pour rendre public ce crime fasciste. Le corps de notre camarade n’est pas un champ de bataille. Qu’elle soit en sécurité matérielle et morale nous paraissait essentiel et a été notre priorité. Pour la protéger, nous avons du lutter contre les attitudes et propos réactionnaires qui se sont exprimés dans notre entourage politique proche et les effets démoralisants qu’escomptaient les fascistes en commettant cette attaque.

    En tant qu’organisation, nous ne nous faisons aucune illusion sur la démocratie bourgeoise. La répression fasciste et policière, c’est un risque que nous assumons, que nous avons déjà eu à surmonter. Chaque épisode répressif que nous avons vécu a renforcé notre capacité de résistance, notre détermination. Notre camarade est un exemple de résistance, de survie, que tous et toutes peuvent saluer.

    Nous sommes toujours plus déterminé-e-s à mettre à bas le système capitaliste dont les violences fascistes sont le symptôme du plus complet pourrissement. Nous avons toujours plus la volonté de briser les chaînes de l’oppression sexiste. La rage de vaincre, l’envie de lutter, nous espérons que les faits que nous exposons les renforceront chez vous également. C’est notre insoumission aux directions bourgeoises des mouvements de masse et aux directives des préfectures qui font nos qualités et nous souhaitons être toujours plus un poison pour elles.

    Valoriser l’engagement des femmes dans l’antifascisme

    Idéologie fasciste et sexiste vont de pair. Les fascistes, classiquement, lorsqu’ils attaquent des militantes s’adressent avant tout aux hommes de nos organisations et de notre milieu. Menacer de viol, agresser sexuellement ou violer une militante ou la copine d’un militant, c’est dire aux antifascistes, comme l’écrit Virginie Despentes, « je baise ta meuf à l’arrachée ». C’est leur propriété qu’ils souhaitent dégrader et ce faisant, priver nos camarades de tout espace de repli et de sécurité, briser leur moral. Un viol de guerre.

    Montrons à ce fasciste, montrons à tous ceux qui, fascistes, policiers, agresseurs, pensent qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent des femmes qu’elles ne sont la propriété de personne, mais des combattantes. Montrons leur combien, solidaires, en mixité ou en non-mixité, elles sont dangereuses.

    Les arrachages de voile, les agressions contre les femmes voilées, policières ou fascistes, sont des actes sexistes et racistes. Arracher un voile, c’est un attentat à la pudeur, souvent doublé de violences physiques voire sexuelles. L’Etat et les gouvernements font tout pour exclure les femmes voilées de l’espace public, par la loi, par une propagande acharnée, encouragent le rejet et les violences. C’est réduire les femmes à un outil de reproduction que de s’attaquer aux non-blanches et aux couples mixtes. Dans l’imaginaire des réactionnaires, c’est par le ventre des femmes que passe le « grand remplacement » visant à « métisser la race blanche ».

    Valoriser l’engagement antifasciste des femmes, c’est non seulement leur faire une place dans les organisations antifascistes, mais c’est aussi porte la lutte contre le racisme et l’islamophobie, avoir une pratique et des mots d’ordre résolument tournés vers les classes populaires.

    Regarder la barbarie de la société capitaliste en face et serrer les rangs

    Ce que notre camarade a subi nous a obligé-e-s à regarder droit dans les yeux la barbarie du système capitaliste. Nous ne pourrions prétendre être révolutionnaires en refusant d’affronter les terribles violences qu’elle engendre, car refuser de regarder la réalité dans toute son horreur, c’est se priver de mener la lutte contre ces violences.

    Dans cette société qui laisse seul-e les individu-e-s, ballotté-e-s par le système capitaliste, faire face aux usures et traumatismes, nous avons besoin pour faire face de reconstruire du collectif et de la solidarité. Chaque camarade de lutte, chaque prolétaire est capable d’apporter dans la lutte pour la révolution, de nous aider à bâtir une société débarrassée de l’exploitation et des oppressions. Nous ne bâtirons pas la révolution ni le socialisme en piétinant nos camarades.

    La lutte contre l’influence du sexisme dans nos organisations et nos milieux

    Nous ne sentons guère à même de donner des leçons à qui que ce soit concernant l’anti-sexisme. Les retards dans notre capacité à nous exprimer publiquement sont autant le fait d’éléments extérieurs à notre organisation que d’une réalité interne bien plus retardée que celle que nous affichions fièrement.

    La société patriarcale craque de partout. Mais notre culture et nos rapports sont imprégnés des rapports sexistes. L’essentiel est de le reconnaître, de ne pas se contenter d’une autosatisfaction d’oppresseurs à l’aise dans leur rôle d’oppresseurs, mais de l’affronter. Ce n’est pas celles et ceux qui dénoncent sexisme, racisme, islamophobie, LGBTIQphobie qui sont une menace pour nos organisations mais bien ces rapports d’oppression.

    Les faits que nous dénonçons ne sont exceptionnels que dans la mesure où c’est un ennemi politique qui a commis ce crime. Le viol est une réalité de masse, puisque 150 000 viols sont commis par ans dans l’Etat français. Le viol, c’est une arme de guerre utilisée contre les femmes. Et c’est une guerre qui se déroule avant tout dans les espaces affinitaires puisque 85% des viols sont commis par des personnes connues des victimes et à 60% à leur domicile.

    Chaque parole publique dénonçant une agression sexiste, un viol, est une brèche dans l’omerta qu’on impose aux filles victimes de viol. Qu’elle puisse encourager d’autres femmes à parler est pour ceux qui n’ont pas la conscience tranquille un risque trop important. Voilà pourquoi nous avons du affronter les rires, l’hostilité, la minimisation des faits que dénonçait notre camarade dans notre espace politique le plus proche. En faire taire une, c’est faire comprendre à toutes qu’elles ne doivent pas parler.

    L’impasse de l’antifascisme républicain

    Nous tenons à pointer la responsabilité du PS dans ce qu’il s’est passé : il a laissé intentionnellement déferler les hordes réactionnaires plusieurs mois durant dans les rues de tout l’Etat français pendant le mouvement contre l’adoption du mariage pour tous. En outre, quel a été l’effet des mesures de dissolutions de groupes fascistes prises par Manuel Valls ? Un fasciste se permettait, juste après ces mesures, de violer l’une de nos camarades.

    Il arrive à la bourgeoisie de réprimer ses nervis fascistes lorsqu’ils dépassent le cadre de leur mission de terreur. Mais ils sont l’un des appareils de répression de la bourgeoisie, comme l’est la police. Vaine et destructrice en terme de forces est la tactique qui consiste à aller toquer à la porte des préfectures et des mairies. Police et justice dressent des barrières infranchissables devant les survivant-e-s d’agressions sexistes, elles sont elles-mêmes là pour maintenir l’ordre bourgeois et patriarcal.

    L’antifascisme n’a pas besoin d’avoir l’air gentil, de se dépolitiser et de se tourner vers les sociaux-démocrates pour être de masse, au contraire. L’antifascisme n’est pas une question morale, c’est une question de classe, c’est une lutte contre un des bras armé de la bourgeoisie et contre les divisions qu’elle sème dans nos rangs. Les idées réactionnaires gagnent du terrain. A nous de savoir porter mots d’ordres et pratiques propres à rétablir conscience, organisation et solidarité de classe au sein du prolétariat.

    Que le courage de notre camarade soit salué, que sa parole vous transmette toute sa détermination, toute sa colère, toute sa volonté de vaincre.

    Face aux violences sexistes et fascistes,

    construisons la solidarité de classe ! Unité et solidarité contre les fascistes, sexistes et violeurs, nervis des capitalistes et du patriarcat

    L’OCFR 

    Actu 2014

     

    1er octobre 

    TERRAIN GLISSANT 

    La dérive fasciste prend une autre dimension quand elle concerne des proches. On se sent un peu désemparé et dubitatif. Dans un premier temps on cherche à comprendre et très vite on mesure l’ampleur des dégats. Il faut bien reconnaître que depuis “La manif pour tous” les masques sont tombés. Alors on est parfois obligé d’interrompre une relation qui jusque là ne causait aucun problème. Le pire, c’est quand un membre de votre propre famille sombre dans l’univers Lepéniste et vous explique le pourquoi du comment et sa haine de tous ce qui n’est pas français.Cela peut être aussi le groupe de zicos avec qui vous avez partagé l’affiche il y a quelques années. L’un des membres est devenu un adepte de Soral et un ardent partisan de Dieudonné. Les autres membres du groupe semblent suivre leur gourou. Tous ces petits “verts de gris” remettent en question l’existence des chambres à gaz et vous parlent du “complot Juif”. Ils balancent sur le net les vidéos de leurs idoles : Soral, Dieudonné, Meyssan, Ayoub etc... Alors on les raye de notre paysage, c’est la moindre des choses et ce n’est pas sans conséquence mais c’est la seule solution. 

    Votre Prince Ringard. 

    Nos concerts du mois d’octobre : 

    04/10 St Hilaire de Chaléons (44) La Motte aux Cochons 10/10 Rennes (35) Le 1675 11/10 St Péran (35) La Fontaine 16/10 Dijon (21) Le Black Market 17/10 Oye et Pallet (25) La Gouille 18/10 Blanzy (71) Le Coquillage 25/10 Scaër (29) Le Gain’s Bar 30/10 Toulouse (31) Le Tigre 31/10 Quelque part dans le Comminges 01/11 Frontignan (34) Le Pic Nic

     

    24 septembre 

    Publié par COUP POUR COUP 31 : 

    Le 24 octobre 2014, cela fera exactement 30 ans que Georges Abdallah est tenu enfermé par l’État français. 

    30 ans de captivité pour ce militant anti-impérialiste et pro-palestinien. 

    30 ans que Georges Abdallah ne se renie pas, qu’il assume ses convictions et qu’il tient bon entre ces sombres murs de la prison. 

    La nouvelle attaque israélienne sur la bande de Gaza a fait plus de 2000 morts mais l’extraordinaire détermination du peuple palestinien a su mettre en échec les objectifs affichés d’Israël : détruire la résistance palestinienne. 

    L’anniversaire des massacres de Sabra et Chatila les 16 et 17 septembre nous rappelle que Georges Abdallah est le dernier prisonnier de la guerre que déclencha Israël contre le Liban en 1982. 

    Soutenir le juste combat du peuple palestinien pour sa liberté et sa terre et combattre l’impérialisme français passe par le combat pour la libération de notre camarade Georges Abdallah. 

    Libérable d’après le droit français depuis 1999, Georges Abdallah a déposé sa neuvième demande de libération en mars 2014. Afin de statuer sur cette dernière demande de libération le tribunal d’application des peines de Paris tiendra audience le 30 septembre 2014 à 13h30 au centre pénitentiaire de Lannemezan. 

    Des délégations feront le déplacement afin d’assurer une présence solidaire aux portes de la prison lors de cette entrevue. Le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 sera présent. 

    Par ailleurs, nous appelons dès aujourd’hui à amplifier la campagne pour sa libération. 

    Le samedi 25 octobre sera l’occasion de montrer notre solidarité, une manifestation unitaire est prévue à Lannemezan (Hautes-Pyrénées), de la gare aux portes de la prison. 

    D’ici là, à Toulouse, le collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31 organisera des actions afin de mobiliser pour le 30 septembre et le 25 octobre. 

    Nous appelons tous les individus, partis, organisations, collectifs désirant travailler avec nous à prendre contact afin de faire vivre la solidarité et d’exiger de l’État français la libération de Georges Abdallah !

    Actu 2014

     

     1er septembre 

    Les prochains concerts : 

    Vendredi 05/09 à Nantes (44) à la Rumeur"Glandeurground présente 2eme soirée de soutien 4 mois de plus pour Enguerrand C’est la deuxième soirée de soutien organisée par Glandeurground pour notre ami Enguerrand, à savoir qu’au moment de l’inculpation, il avait déjà prit 1an ferme pour le simple fait d’avoir fabriqué des fumigènes (petit rappel : les fumis ne sont interdits que dans l’enceinte d’un stade) et ils avaient dit au moment du procès que la justice ne faisait pas tomber son sursis (de 4 mois), la justice à menti, il vient d’écoper, donc, de 4 mois incarcération en plus ! Venez soutenir Enguerrand, le 5 septembre au Bar - La Rumeur en écoutant : Prince Ringard (Punk à chat / Bzh) On The Rag (Punk / Naoned) + Guest & Soundsystem PRIX LIBRE 

    | Vendredi 05 Septembre 2014 de 20:00 à 23:00." 

    Samedi 06/09 au Theil de Bretagne (35) au Papier buvard 

    Samedi 13/09 à Plonévez du Faou (29) "Kernevez Bouglione"

    Dimanche 14/09 à Berrien (29) Dédicace du dernier bouquin "Le printemps des fous" au bar librairie l’Autre Rive à partir de 11h.

     

    “POURQUOI ONT-ILS TUE JAURES ?” (Billet d’humeur du Prince Ringard) 

    Les escrocs de la politique spectacle : Le Pen, Sarkozy, Hollande et les autres ne manquent pas une occasion de citer Jean Jaurès. Non seulement ils ne sont pas crédibles mais dans le fond comme dans la forme leur discours est pitoyable. La récupération bat son plein : En 2007 Sarkozy affirme être “l’héritier de Jaurès”. On peut citer également en 2009 Louis Aliot (F Haine) : “Jaurès aurait voté FN”En 2014 Valls : “Jaurès aurait voté en faveur du pacte de responsabilité”.En 2014 Guaino (UMP) : “Nous sommes tous des enfants de Jaurès”.Ces guignols devraient avoir la décence de se taire, au lieu de cela, ils en rajoutent, c’est Jaurès que l’on assassine une deuxième fois. Pour Jaurès la lutte des classes était légitime, c’était un pragmatiqui se déclarait internationaliste. Il était antimilitariste et un artisan de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Il était par ailleurs très respectueux de la liberté de croire. Il incarnait la gauche républicaine. Quand la droite accablait le Juif Dreyfus, il défendait Dreyfus. Quand Sadi Carnot, alors président de la république, ordonnait de tirer sur les grévistes de Carmaux, Jaurès était du côté des grévistes. La veille de son assassinat plusieurs éditorialistes recommandaient “de lui loger dans la cervelle le plomb qu’il manquait”. Le PS de Mitterrand ou Hollande aurait du s’inspirer des idées de Jaurès et retenir la leçon. C’est un peu mission impossible car pour cela il faut être de gauche. Aujourd’hui on pourrait dire : “Nous cherchons un socialiste désespérément”. Ce sera le mot de la fin. 

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots. 

    Nos concerts de septembre : 05/09 Nantes (44) La Rumeur 06/09 Le Theil de Bretagne (35) Le Papier Buvard 13/09 Plonévez du Faou (29) Festoche Kernevez Bouglione 14/09 Dédicace du “Printemps des fous” Berrien (29) L’autre Rive 19/09 St Renan (29) L’Odyssée 21/09 Noeux les Mines (62) MJC 27/09 St Herblain (44) Asso DSP 

    Notre dernier album “CHAT PASSE OU CHAT CASSE” est disponible en vynile. Mon dernier bouquin : “LE PRINTEMPS DES FOUS” est dispo depuis juillet.

     

    27 août 

    Miaou !!! Le vinyle "Chat passe ou chat casse" est arrivé !!!

    Actu 2014

     

    1er août 

    UNE VIE DE SALTIMBANQUE 

    Notre fourgon avale le bitume à raison de 60 000 kms par an, nous parcourons sans relâche les routes de France, de Belgique et de Suisse pour une centaine de concerts. Mon dernier bouquin : “Le printemps des fous” est disponible. Un autre livre est en préparation : “Les ombres de minuit”. “La mémoire du chien” sera à nouveau dispo à la fin de l’année. En attendant on bosse de nouveaux morceaux qui seront sur notre prochain album. L’enregistrement est prévu en juin 2015 et il sortira en janvier 2016, j’aurai 70 piges, mais dans ma tête j’ai toujours 17 ans. 

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots. 

    Nos concerts du mois d’août : 

    01/08 St Servais (22) Atelier chez Trusch 08/08 Nozay (44) L’Oeileseul ( + Céline Caussimon) 09/08 Carhaix (29) Le P’tit Bar 15/08 Landéda L’Aber Wrac’h (29) L’Escale 25/08 Ploumoguer (29) Les lundis de Ploumoguer 

    lalanne.jeanclaude@cegetel.net 

    06 26 48 50 93

     

    16 juillet 

    Le dernier bouquin : "Le Printemps des fous" est arrivé 

    Actu 2014

     

    1er juillet 

    LA COUPE DU MONDE DE LA BEAUFITUDE (Billet d’humeur du Prince Ringard). 

    Avant la coupe d’Europe on a fait place nette pour les dieux du stade en euthanasiant des milliers de chiens et de chats. Au Brésil on euthanasie les salauds de pauvres. Rien de bien nouveau sous le soleil et ce n’est pas monsieur Platini qui dira le contraire, place au foot. Pendant que beaucoup de gens crèvent dans la misère la plus noire, les stars du ballon rond encaissent les dollars, bouffent dans des restaurants de luxe et couchent dans des hôtels du même métal. Les flics brésiliens nettoient à coup de flingue dans les favellas et ça ne dérange pas grand monde, le sport est roi et la connerie est reine. Les punks bretons sont vernis : au festival “Vive le Punk” à Callac (27 euros l’entrée) il pourront regarder la finale de la coupe immonde, rien que du bonheur ! Vive les beaufs ! Ils sont les champions ! Ils sont les champions !Excusez- moi je vous laisse, j’ai envie de gerber.... 

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots. 

    Notre actu en vrac : Mon dernier bouquin : “Le printemps des fous” sera dispo le 17 juillet. Notre dernier album : “Chat passe ou chat casse” arrive en vinyle ! 

     

    23 juin 

    Jeudi 26/06 à Mérignac (33) au Parcu-lture 

    "Ce concert aurait du avoir lieu au Rat Fist All pour soutenir la proche fermeture du squat, décidé par la justice en faveur de Domofrance. Mais nos amis les bêtes, les forces répressives de l’ordre, en ont décidé autrement, en venant en ce bon et fidèle vendredi 13 expulser et par la même occaz détruire ce lieu alternatif. Venu telle une armée de centurions, venue combattre les irréductibles iroquois qui résistaient encore et toujours à l’envahisseur, n’ont pas respecté les lois durant cette expulsion manu-militari. C’est pour cela que nous maintenons ce programme, l’événement devient donc un concert de Résistance à cette pensée fasciste grâce aux copains de Percu-lture qui nous reçoivent dans leur lieu de vie et d’activité alternatif et auto-géré. Si toi aussi tu en as marre des abus policiers et que tu ne comprend pas que l’état n’autorise aucune alternative a ce système complétement ahuri, et qui nous plonge dans une pensée unique, rejoins nous et apporte ta bonne humeur à notre résistance. Viens défoulé ton indignation au son du Rock’n’Roll. Respecte le lieu et les voisins. Gare toi bien. Nos amis les chiens ne sont pas admis, nos poules et nos chèvres voudraient passer une bonne soirée. Merci à toi et passe une bonne soirée également : 

    Jeudi 26 juin : 20h-00h

    PRINCE RINGARD (Rock Anar) SOCQUETTE JUICE (Punk Rock’n’Roll) BEARDED BASTERDS (Punk Metal) 

    Vendredi 27 juin : 20h- ??? 

    SHITTY OLD MEN (Punk Rock) CALAMITY (Rock Hard) RUN OVER CATS PARADISE (Rock’n’Roll) 

    + SURPRISES !!! 

    Buvette et Restauration ! PAF 3 euros par soir ! 

    Contact : leratdit@gmail.com

     

    28 mai 

    JUSTE UNE MISE AU POINT : 

    On nous demande régulièrement si nous sommes toujours en relation avec le label rennais Mass Production. La réponse est non. Nous avons cessé de fréquenter ce label à la fin de l’année 2010 pour ce que nous nommerons pudiquement des divergences d’opinion. Nous venons de prendre connaissance d’une intervieew de Mass Prod pour “Breizh Info” (un site internet alimenté par des Identitaires). Au vu des ambiguïtés et amalgames douteux de certaines questions/réponses contenues dans cette interview, il nous est impossible d’ignorer la complaisance de ces gens-là vis-à-vis de l’extrême droite. La scène punk ou alternative en Bretagne ne se résume pas à ça, heureusement. Nous n’avons de leçon à donner à personne mais nous invitons les autres distros à ne pas échanger nos albums avec ce label. 

    Notre actualité en vrac : 

    Sortie de notre dernier album : “CHAT PASSE OU CHAT CASSE” en version vinyle. Mon prochain bouquin : “LE PRINTEMPS DES FOUS” sera dispo fin juillet. 

    Les concerts du mois de juin : 

    06/06 Paris 20ème............................96 Bd Charonne 

    07/06 Dijon 21..................................Festival Maloka 

    12/06 Toulouse 31............................. Le Petit bouchon 

    13/06 Bayonne 64.............................. Le Bab Kafé 

    14/06 Pau 64 …..................................Local CNT/AIT

    15/06 St Martial 33.............................Le Zéphirin 

    20/06 La Flocelière 85.........................Le Moulin du Rock 

    21/06 Notre Dame des Landes 44........ZAD 

    26/06 Dans les Landes 

    27/06 St Girons 09................................Le Palmier 

    28/06 Montpellier 34

     

    29 avril 

    FINKIELKRAUT : UNE GROSSE BURNE EN HABIT VERT 

    Billet d’ humeur. 

    Pour Finkielkraut le populisme dégoulinant n’est pas un vain mot. Il déclare au sujet des Beurs : “Accent qui n’est plus français”. Au sujet de l’équipe de France de foot : “C’est une équipe black, black, black, la risée de toute l’Europe”. L’académicien explique à sa manière la montée du FN : “Si la population a voté pour le FN c’est parce que la maison de l’instituteur est devenue une mosquée, le restaurand savoyard un kébab, la boucherie est devenue halal, c’est un tout petit peu inquiétant”. Cela prouve une chose, c’est que les cons sont partout, même à l’académie française. 

    D’autres grosses burnes l’ont précédé, petit inventaire pervers : Bourdouleix, maire de Cholet au sujet des Roms : “Hitler n’en a peut-être pas tué assez”.Olivier de Kersauzon au sujet des femmes : “Le baise-main c’est un bon début, ça permet de renifler la viande”.Si ce mec vient vous serrer la main, mettez des gants pour éviter la connerie sexuellement transmissible. Marcel Bigeard au sujet du mariage pour tous :“Aujourd’hui les homos se marient entre eux. Heureusement il y a le SIDA pour évacuer tout ça”.Encore un qui a une bite à la place du cerveau. Mitterrand au sujet du Rwanda :“Dans ces pays un génocide ce n’est pas très important”.Dire que ce mec s’est fait passer pour un socialiste et les Français sont tellement cons qu’ ils l’ont cru. Le groupe “Sexion d’Assaut” sur l’homosexualité :“Il est temps que les PD périssent”.On imagine que leur QI doit être égal à leur température ananle. Dieudonné au sujet du mariage pour tous :“Un projet sioniste qui vise à diviser les gens”.Quand on est con, on est con... Et l’inévitable Eric Zemmour :“Les employeurs ont le droit de refuser d’embaucher des Noirs ou des Arabes”.Et lui il a le droit de fermer sa gueule. 

    Ce sera tout pour aujourd’hui. 

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots.

     

    2 avril 

    QUAND ON EST CON ON EST CON. (Billet d’humeur du Prince Ringard)

    Quand un mec te déclare son amour pour Dieudonné, son admiration pour Soral et Faurisson et qu’il te demande si tu as vu de tes yeux vu les chambres à gaz ? Il est temps de rompre cette relation et de laisser au FACHISME le petit FACHISTE qui vient de naître. Quand un mec te dit qu’une femme qui prend des coups dans la gueule par son compagnon n’a que ce qu’elle mérite, la raison est simple : cette salope ose contredire le mâle dominant. Il faut laisser à ce type la bite qu’il a à la place du cerveau. J’ai connu un con qui était chasseur, c’est un pléonasme, excusez-moi. Le type se droguait au Ricard et il était très fier d’avoir une grosse bite. Il aimait beaucoup la littérature, Hitler, Soral, Faurisson etc... Il votait F Haine le parti qui n’est pas d’extrême droite. Il aimait tout le monde sauf, les Rroms, les Arabes, les Noirs, les homos, les Juifs etc....Il se disait humaniste comme Le Pen, Chatillon, Zemmour, Ayoub, Soral et bien d’autres... Un copain à lui encore plus con que les autres lui a mis une cartouche en pleine gueule, il avait confondu son pote avec un sanglier. J’ai appris la nouvelle et mon sang n’a fait qu’un tour, j’ai repris deux fois des nouilles. Par ailleurs il est urgent de reconnaître que le con est trop con pour se rendre compte qu’il est con. Alors autant lui laisser vivre sa vie de con dans ce monde de cons. Il parait qu’à l’école on va apprendre aux gosses à se masturber. Enfin une bonne nouvelle, ils en ont de la chance, moi à l’école je n’ai jamais rien branlé . 

    Le Prince Ringard. 

    “Chat passe ou chat casse” notre dernier album sera disponible en vinyle fin juin. 

    Pour nous contacter : 

    lalanne.jeanclaude@cegetel.net 

    06 26 48 50 93

     

    24 février 

    LA HAINE (UN FILM DE MARINE LE PEN) 

    Avec dans les rôles principaux : Jean-Marie Le Pen, Alain Soral, Dieudonné, Chatillon, Gollnisch et la participation exeptionnelle de Maître Collard. 

    Le Front National qui, comme le prétend sa présidente : “n’est pas un parti d’extrême droite”, gagne petit à petit le coeur des Français. Le bonheur c’est simple comme la haine. Il suffit de taper sur les Rroms, les homos, les sans-papiers, les Juifs en brandissant le drapeau tricolore. L’identité nationnale c’est le ver qui bouffe la pomme de l’intérieur, à l’extérieur rien ne transpire jusqu’à “la solution finale”. Madame Le Pen voudrait tant nous faire croire que son parti n’est pas xénophobe. Lorsque Chatillon, figure incontournable du FN, embrasse affectueusement le portrait d’Hitler et qu’il recule de trois pas pour envoyer le salut nazi, c’est un signal fort, un acte fachiste assumé. Lorsque Dieudonné affiche sur son site internet l’image de ses fervents disciples faisant “la quenelle” devant le monument aux morts d’Oradour sur Glane, c’est encore de l’humour ? Son ami Faurisson prétend que les chambres à gaz n’ont jamais existé, c’est d’après lui une légende, un “complot sioniste”. Libre aux connards d’y croire ou pour certains de faire semblant pour se donner une bonne raison d’aller voter F HAINE en chantant “La Marseillaise”. Vous connaissez la chanson de Jean Ferrat : “Nuit et Brouillard” ? C’est marrant elle m’obsède depuis pas mal de temps. J’aimerais la chanter avec vous : “Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers... ” 

    Votre Prince Ringard. 

    lalanne.jeanclaude@cegetel.net 

    06 26 48 50 93

     

    31 janvier 

    DIEUDONNE, JUSTEMENT PARLONS-EN 

    Depuis longtemps Dieudonné ne propose plus de spectacle mais simplement des meetings dans lesquels il fait du négationnisme, de l’antisémitisme et du racisme son fond de commerce. A défaut de talent il véhicule la haine. A chaque condamnation il lance un appel aux dons auprès de ses amis fascistes et en direction des invertébrés qui le soutiennent. Comme il ne paye pas les amendes, c’est tout bénéfice. Le racisme en France progresse depuis vingt ans de manière constante. Dieudonné, Soral, Le Pen et les autres ne font que mettre à profit cette aubaine. On stigmatise les populations les plus faibles (Rroms, sans-papier...) et ensuite on s’étonne ? Le rejet de l’être différent, c’est la montée du FN, la Manif pour tous, les expulsions etc.... Beaucoup de gens promènent leur haine comme ils promènent leur chien, c’est le racisme ordinaire des gens ordinaires. (38000 expulsions en 2013). Dieudonné comme les autres donne dans l’amalgame et le conspirationisme, il profite de la situation politique comme son alter ego Le Pen qui veut nous faire croire que son parti n’est pas d’extrême droite. On peut nier l’évidence mais la réalité reste la même. Dieudonné, Soral, Le Pen, Ayoub vous le répètent : La crise, le chomage, la rougeole du petit dernier, c’est de la faute aux Juifs, aux Arabes, aux Rroms, aux Plombiers Polonais, etc... Puisqu’ils vous le disent ! La lutte contre toutes formes de fascisme devrait être une priorité mais l’interdiction d’un spectacle est une grosse connerie contre-productive. 

    Bertrand Cantat aux “Vieilles Charrues” : Marie et Kristina s’excusent, elles ne pourront pas assister au concert. 

    Il ne me reste plus quà vous souhaiter le meilleur dans ce monde de merde. 

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots. 

    Notre actu en vrac : Le yinyle “Chat passe ou chat casse” sera là en mars. Mon prochain bouquin : “Le printemps des fous” sera disponible au printemps. 

    lalanne.jeanclaude@cegetel.net 06 26 48 50 93

     

    27 janvier 

    Pour nous écrire, une seule adresse : lalanne.jeanclaude@cegetel.net

     

    17 janvier 

    Les boites mail lautre.net sont toujours inaccessibles (pour nous), pour nous joindre : lalanne.jeanclaude@cegetel.net ou 06 26 48 50 93

     

    13 janvier

    Notre boite mail est hors service pour l’instant, vous pouvez nous écrire à l’adresse : lalanne.jeanclaude@cegetel.net Vous pouvez aussi nous joindre au 06 26 48 50 93

     


  • Concert Le Quesnoy (59) Mai 2014

    Photos 2014

    Photos 2014

    Photos 2014

    Genève "Jours de Mai" 1er mai 2014

     

    Photos 2014

    Photos 2014

    Photos 2014

    Photos 2014

    Photos 2014





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique