• 28 septembre

     LE ROI DES CONS

    (Billet d’humeur du Prince Ringard octobre 2018)

    Macron a endossé le costume de Président de la République à la manière d’un ado pré-pubère qui enfile le costume de Zorro. Il manque de discernement, c’est une évidence. Il n’a aucune idéologie ni méthode. Il sombre un peu plus chaque jour dans l’arrogance, le sectarisme, l’incompétence et l’ignorance. À bout d’argument il s’autorise l’insulte comme moyen thérapeutique, ex : « Les gaulois réfractaires, un pognon dingue, les illettrés » etc. Il essaie de nous faire croire que la Guyane est une île. C’est sa manière à lui de répondre, il n’a pas les moyens intellectuels pour une véritable analyse. Ses prédécesseurs n’ont pas fait mieux, il faut bien le reconnaître. Cette situation « grand guignolesque » prêterait à sourire, malheureusement, le grand capital prépare le terrain pour un futur gouvernement d’extrême droite. Comme ses prédécesseurs, Macron n’est qu’une marionnette qui s’effacera le moment venu. J’espère me tromper.

    Votre Prince Ringard, un Gaulois réfractaire ex-illettré, qui vous aime et qui baise ses mots.

    Un petit flash back en décembre 1963, ma première prestation dans un cabaret parisien : Les échos de la presse :

    L’affiche annonce : « Jean Claude, un espoir de la chanson française ».

    «J’ai donc assisté à la première et j’ai vu sur la scène un jeune homme à moitié nu, le front barré par un bandeau rouge, la main gauche dans un gant noir, massacrer les poèmes de Rimbaud et Verlaine. Il interprète aussi ses propres textes et est accompagné d’un guitariste tout aussi débraillé. Je vous recommande de réserver vos places car la carrière de ce jeune prodige sera sûrement très brève. Avant de jouer au cabaret, Jean-Claude et son copain faisaient la manche sur le trottoir à deux pas. Comme d’habitude le spectacle démarre à minuit. »

    Le prochain bouquin : « Carnet de route d’un déglingué » sera disponible le 27 octobre, un grand merci à l’imprimerie Scopie de Toulouse.

    Nos concert d’octobre : le 5 à Morlaix (29), le 12 à Paris, le 13 à Rouen (76), le 20 au Mans (72), le 26 à Cadillac en Fronsadais (33) et le 27 à Toulouse (31).

    Pour nous joindre : 09 66 86 90 56 ou 06 26 48 50 93

    28 septembre