• 28 août

     A NOS FRERES ALGERIENS

    (Billet d’humeur Septembre 2018)

    En 1962 j'ai 16 ans, j'écris et je chante mes premières chansons. "La déchirure" est un texte sur la guerre d'Algérie. Je l'ai interprété à Lezoux (Puy-de-Dôme) à l'occasion de la fête du village. Une partie du public l'a copieusement sifflé en gueulant "Algérie Française" et à la fin du morceau certains ont entonné "La Marseillaise". Un peu plus tard trois individus me sont tombés dessus pour me corriger, des copains m'ont défendu et je m'en suis plutôt bien sorti. 56 ans plus tard je n'enlève pas une virgule à ce que j'ai écris à l'époque et comme beaucoup d'autres camarades, j'attends que la France reconnaisse le génocide des Algériens. En octobre 61, à Paris, une manifestation des opposants à la guerre se termine par une répression policière sanglante, des dizaine de cadavres d'Algériens sont repêchés dans la Seine. Le préfet de police de l'époque s'appelait Maurice Papon. Cet ex-collaborateur sera jugé des années plus tard pour sa responsabilité dans les rafles de Juifs Français pendant l'occupation. Le 19 mars 1962 les accords d'Evian sont signés reconnaissant l'indépendance de l'Algérie après 8 ans de guerre coloniale.

    Votre Prince Ringard qui vous aime et qui baise ses mots.

    La Déchirure

    Nos concerts de septembre : Le 1er à Monts-sur-Guesnes (86), le 7 à Monein (64), le 8 à Bedous (64) et le 15 à Pont Réan (35).

    Nous prenons nos dates pour 2019. Pour nous joindre : 09 66 86 90 56 ou 06 26 48 50 93